Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -43%
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris ...
Voir le deal
599 €

 

 Pardon..

Aller en bas 
AuteurMessage
tofka
Gagnant d'un concours sur le forum
Gagnant d'un concours sur le forum
tofka

Masculin
Gémeaux Buffle
Nombre de messages : 1344
Age : 60
Localisation : landes
Date d'inscription : 21/01/2010

Pardon.. Empty
MessageSujet: Pardon..   Pardon.. Icon_minitimeMar 26 Jan 2010 - 23:39

Pardon…



Le brouillard était dense
Et mes pas silencieux
Souvenirs ténébreux
De cette nuit sentence

Tête basse et cœur vide
Je marchais en cadence
Fermant ma conscience
A mes remords sordides

Accusé et juge zélé
De mon erreur putride
A l’exil en terre aride
Je me suis condamné

Le fardeau de l’infidèle
Qui marque le pavé
De sa culpabilité
Banni de la citadelle

Terrible décadence
A respirer sans celle
Dont l’âme était si belle
Ma trahison une offense

Le brouillard toujours dense
Mes sanglots silencieux
Souvenirs malheureux
De cette nuit d’errance…

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Mon grimoire
Revenir en haut Aller en bas
http://tofkann.lebonforum.com/forum
 
Pardon..
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: