Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 Brouillons d'amour en broulle

Aller en bas 
AuteurMessage
saidsalem
Modérateur
Modérateur
saidsalem

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 861
Age : 61
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

Brouillons d'amour en broulle Empty
MessageSujet: Brouillons d'amour en broulle   Brouillons d'amour en broulle Icon_minitimeVen 8 Jan 2010 - 11:30

Me revoici chers amis une fois encore sans aucune arme frêle tel au petit oiseau aux ailes rognées aux ciseaux d'indifférence tel un roseau saturé de sagesse que la haine des ombres jalouses plie et les rayons dudit soleil bleu apparemment mais hostile le brûle à fumer l'oubli dont se forge l'esprit pour s'en faire cet exil à domicile c'est cette fameuse parabole que untel m'a raconté un jour sur les rives de Bougie"le figuier obéissant et docile vit en prospérité avec toutes les autres herbes qui l'entoure mais sans en profiter de sa nature à exercer son pouvoir qui lui revient de droit ,alors toutes les autres herbes étaient en mèche en conspiration pour l'étrangler et l'étouffer en gagnant plus de terrain jour après jour jusqu'à son expiration ."
Sans me plaindre ,je ne fais que parler au papier et à certaines âmes nobles qui sauront partager ces instants au plaisir impérieux à l'arôme du café ...
Certes, j'écris tout conscient à compter mes tares et défauts pour pouvoir apprendre à marcher sur cet arc-en-ciel en compagnie des petits enfants ,ramasser les étoiles pour en faire des colliers à offrir à toutes les femmes c'est en cet espace clos et verrouillé que je me perds davantage en ces pérégrinations d'amour et d'espoir que j'essayerai de délimiter par cet aspect insignifiant de ma tasse de café que je n'arriverai guère à décrire cet objet minable et sordide dont on se sert pour servir aux clients je hais cette modernité prétentieuse et arrogante mais j'aurais aimé qu'on nous sert en ces anciens verres chinois en porcelaine ...
c'est ici que je rejoindrai Alain Gobbe Griller pour comprendre mieux sa jalousie et ses gommes
car il est épineux de spécifier cette dualité imbriquée du signe ...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
©️ Chana Salah, alias saidsalem
poète d’amour et d’espoir
Revenir en haut Aller en bas
 
Brouillons d'amour en broulle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: