Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion

 

 Là, parmi la saison, morte.

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Linèce
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Linèce

Féminin
Sagittaire Cheval
Nombre de messages : 4
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 03/09/2009

Là, parmi la saison, morte. Empty
MessageSujet: Là, parmi la saison, morte.   Là, parmi la saison, morte. Icon_minitimeJeu 3 Sep 2009 - 18:42

Là, parmi la saison, morte.


Brise légère. Légèrement fraîche. Fraîchement matinale.
L’automne est là-bas, parmi eux !
Survenant à jamais saisonnièrement, à demeure vulgairement, à plusieurs reprises généralement. Mais jamais extra.
Ordinairement, il ne surprend personne, car elle ne surgit que rarement soudainement.
Cette brise murmurant et remuant les mûriers muant, murait le sol sous le feuillage. Feuillage arborant de rougeoyants reflets orangés. Arbres dénudés mais terres habillées d’un manteau de peaux.
Mortes, les feuilles mortes. Troncs ternes mais terres teintes.

Il est là, parmi vous !
Ce rayon matinal. Matinalement luminescent. Lumineusement naturel.
Les détritivores demeurent hors de portée pour être mis en lumière, repus de tous ces détritus. Ici, des plantes ligneuses ; là des lézards se lovant librement sous leur lit feuillu, lascif. Ici et là, le serpent solitaire qui erre sur la terre lézardée, mue tout en lézardant. Nu, tels les arbres, il devient. L’automne s’attaque également à la faune.

Il est ici, parmi nous !
Prudence…
Il guette. Comme eux il cherche la satiété. Il la repère, l’approche, la happe, savoure. Il l’ingurgite cette lézarde femelle qui s’endormira lovée dans son estomac. Digestion létale et régurgitation fatale : en boule, elle roule et retourne dans son lit [de mort]. Bien dommage que les détritivores soient déjà rassasiés. Tout prêt, tout chaud, tout mâché ce repas est tombé dans leur assiette.
Cette mort naturelle. Naturellement triste. Tristement automnale.

L’automne n’est plus là-bas, parmi eux, ni même
là , parmi vous !
L’automne est ici , parmi nous !

Quelques mois seulement, il restera, éternellement.
Parmi toi,
Parmi moi,
Pami nous,

Ici,
Là,
Ou là-bas !
Revenir en haut Aller en bas
Michel 48
Modérateur
Modérateur
Michel 48

Masculin
Taureau Dragon
Nombre de messages : 678
Age : 69
Date d'inscription : 12/01/2009

Là, parmi la saison, morte. Empty
MessageSujet: Re: Là, parmi la saison, morte.   Là, parmi la saison, morte. Icon_minitimeVen 4 Sep 2009 - 20:57

Bienvenue parmi nous.
Un texte inaugural plein de mystère. Pluie d'adverbes sur les trottoirs automnaux
Dans l'attente d'en lire un peu plus

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Au clin d'oeil je suis enclin
Le déclin, je décline
Revenir en haut Aller en bas
http://www.poete.org/MichelB/
 
Là, parmi la saison, morte.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: