Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-49%
Le deal à ne pas rater :
Roborock S5 max
274 € 542 €
Voir le deal

 

 UN CAVALIER SEUL…

Aller en bas 
AuteurMessage
kacem_loubay
Grimoirien
Grimoirien
kacem_loubay

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 82
Age : 73
Localisation : Khénifra 54000 - Maroc
Date d'inscription : 16/11/2005

UN CAVALIER SEUL… Empty
MessageSujet: UN CAVALIER SEUL…   UN CAVALIER SEUL… Icon_minitimeJeu 9 Juil 2009 - 1:39

UN CAVALIER SEUL…

…De nouveau je fais cavalier seul
Le crépuscule aux couleurs de rouille
S’étend de ses ailes roussies
Je n’entends plus la rumeur du jour
Quand mes yeux vaguent vers le soir
Que sur la pointe des pieds
La première étoile vient de naître…

Et je continue le jeu d’explorateur
De la toile de fond s’accroche
L’ultime soubresaut des éclosions
Parfaite combinaison astrale
Qui vit en dehors de nos pieds d’argile…

Le charme pour moi est unique
Puisque je suis le seul à m’en réjouir
Marcher tout en levant des yeux éclairés
Par les feux qui clignent par une autre force
Cosmos plaine arrondie qui souffle le mystère
Tu es ma source où je puise les mots
Car en ton sein les étoiles murmurent
Et viennent m’inviter aux longs voyages…

De la nuit je cherche mon itinéraire
Je ne suis ni navigateur en pleine mer
Ni un idolâtre des gerbes de pierres
Je suis un être qui voit en l’être des énigmes
De la solitude je remplis mes simples feuilles
De l’agilité des étoiles filantes
De la suprématie de ces mille faisceaux
Tout feu peut propager sa lumière
Ou tout cierge peut éclairer son corps…

Je fais cavalier seul avec les ombres
Celui d’un corps qui change de posture
Celles des silhouettes qui suivent mes pas
Celles de ces muses qui s’amusent
A changer l’ordre de mes effusions

Je me démarque du grand chemin des hommes
Pour lire dans les yeux les consternations
La vie n’est qu’une suite de points infinis
Les uns dorés aux couleurs de l’espoir
D’autres vivent et changent de teintes
Et les plus ternes sont modelés de noir…

Je sors de l’embouchure de cette nuit étoilée
J’écris sur le fond d’une page vacillante :
Etre cavalier seul ne peut rien dire
C’est au fond de soi qu’il faut trouver l’eau
Boire à la source de la vie : c’est se plaire
On ne peut vivre à l’écart des chemins fleuris
Tendre la main c’est recevoir l’écho de l’autre
J’ai senti le vent précurseur du printemps
L’oiseau qui niche au toit change de timbre
Et son chant fait vibrer mon cœur froid…

©️ kacem loubay
Jeudi 2 Février 2006
Khénifra – Maroc
Loubay_k@yahoo.fr
Le poète de l’autre rive

La paix Clin d'oeil Ecrire

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Le poète de l'autre rive
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorphause.free.fr/kacem_loubay.html
 
UN CAVALIER SEUL…
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-
Sauter vers: