Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -43%
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris ...
Voir le deal
599 €

 

 Le langage des fleurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric 94
Plume de Corail
Plume de Corail
Eric 94

Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 154
Age : 49
Localisation : Alfortville
Date d'inscription : 18/01/2021

Le langage des fleurs Empty
MessageSujet: Le langage des fleurs   Le langage des fleurs Icon_minitimeMar 18 Mai 2021 - 11:46

La corolle trompettiste de l'amaryllis sonna jadis
D'éclatantes victoires

Le chemin qui mène à la folie
Est parsemé d'ancolies

Anémone fut une nymphe aimée de Zéphyr
Qu'il abandonna après que la jalouse Flore
L'eut transformée en fleur

Il suffit d'observer une branche d'aubépine
Pour reprendre espoir

Ne commettez pas l'erreur d'offrir un bouquet de balsamines
À une femme impatiente

Les timides petits pétales du bleuet
Craignent de quitter leur chère prairie

Il est vain de faire la cour à une femme
Dont les vases sont remplis de bruyères

Le camélia est parfait mais est las
De se l'entendre dire

Ne soyez pas étonné des bonnes manières d'un homme
Qui possède un verger de cerisiers

Le nostalgique colchique tend vers le passé ses frêles pétales
Mauves

Mangez autant de dahlias que vous voudrez
Ils ne cesseront pas pour autant d'abonder

Pourquoi l'églantine est-elle la fleur des poètes
Soyez patient et elle vous répondra peut-être

Saviez-vous que la déesse Vénus jalousait secrètement
La beauté du gardénia

Plus d'un guerrier vainqueur rêva de brandir une hampe cerclée de glaïeuls
Aux longues hampes

Puisse le seuil de la demeure de ces jeunes mariés
Être surmonté de glycines

Si l'incertitude vous mine
Offrez un hellébore à votre aimée

Les enfants doivent offrir des hortensias à leurs parents

Quand vous vous êtes égaré
Respirez le parfum d'une jacinthe
Et vous retrouverez le droit chemin

Lorsque votre bourse est presque vide
Entourez-vous de jasmins
Et leur parfum enivrant vous conduira
Dans des endroits de rêve

Ah si nous pouvions recouvrer notre jeunesse
En passant une journée sous un lilas

Visualiser une mer de lotus
Vous aidera à surmonter les nuisances sonores

Si la technologie dévore votre vie
Traversez lentement un champ de marguerites

Un éléphant a perdu la mémoire après avoir piétiné
Un parterre de myosotis

Un jeune homme bègue est devenu éloquent
À force de contempler
Un bassin de nénuphars

Nous entendrions carpe diem si nous penchions notre oreille
Sur la corolle d'une orchidée

Une femme qui porte une robe semée de pivoines
N'est pas une femme légère

Ne vous fiez pas au jaune orangé de ses pétales
Ce n'est pas la joie que symbolise le souci

Contrairement à ce que vous croyez
Le tournesol n'est pas fier d'être la fleur fétiche
Des orgueilleux et des mégalomanes

Toute femme dont la fleur préférée est la violette
N'est pas une pipelette





Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
ÉRIC

Le Grimoire d'Éric
Revenir en haut Aller en bas
 
Le langage des fleurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Éric 94-
Sauter vers: