Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

 

 SOLILOQUE (Acrostiche)

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Emibaal
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Emibaal

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 5
Age : 68
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 23/08/2016

SOLILOQUE (Acrostiche) Empty
MessageSujet: SOLILOQUE (Acrostiche)   SOLILOQUE (Acrostiche) Icon_minitimeMar 23 Aoû 2016 - 11:59

Je suis l'enfant d'un mort Décembre
la nouvelle aube du temps,
Nébuleux et plus gris que cendre,
Vêtu parfois du linceul blanc.
Ici des morts dont on se navre
Et pourtant tous les revenants
Resurgissent de mon cadavre.



Frileuse et fourbe humanité
En mon sein ta vanité vaine
Voudrait fuir ce qu'elle a ôté,
Rien que deux clairs de lune à peine.
Il est des mois certes plus long
Encor qu'une lune de haine
Rende éternels les aquilons.



Martial, voici venir le Roi 
Arès, fier de ses paradoxes
Rageurs et doux, semant l'effroi
Sous l'aplomb de son équinoxe !



Au chevet de ce mars mauvais
Veille à coup sûr le plus perfide
Refilant au mort ses forfaits...
Il est des langues plus bifides
Lancinant mon être à jamais.
                          

Mais moi, Mai, je ne suis qu'un mais
Au pied de l'arbre où pend la pomme.
Innocent de tous leurs méfaits.



J'étais foule avant que d'être homme !
Un Mai ci-devant Cro-Magnon
Ignorant que tout cœur de pomme
Ne serait jamais qu'un trognon



J'étais deux avant que d'être Un !
Un bain de ciel et de verdure...
Il est vrai qu'une autre, plus pure,
Lessive au jet de crachin
Les plus beaux bourgeons de ma serre
Encor que pour ôter la terre,
Toute terre, il faille mon bain



Assis à l'ombre du Portique,
On ne va qu'où mènent nos pas !

Un morne plan sur l'écliptique :
Tout tourne en rond et plane bas.


Si bas qu'un soleil de Septembre
Et plus las que son plat reflet,
Parfois il me semble surprendre
Tout l'univers à mon chevet.
Et ce soleil las de m'attendre,
Mais las à saigner en suspens
Balance encore sa démarche,
Ralentit, puis meurt dans son sang,
En me laissant là sous mon Arche.



Or en chemin pour le solstice,
Cette fois survient le courroux :
Tempête, ouragan, maléfice !
Octobre ! Et le monde à genoux
Brûlant jusqu'aux dernières pousses,
Ravagé des crachats, des toux
Et des frimas des lunes rousses.



Novembre me voit dans les ocres
Où, seul, je recompte mes morts.
Vains calculs parmi les médiocres
Et qui n'atteignent qu'aux remords.
Mois fécond du nocher des brumes
Batelant dru sur l'Achéron,
Ravi de savoir qu'on inhume
Et qu'il aura sa cargaison.



Douze rayons pour une roue !
Encor qu'ils n'aillent qu'au néant.
C'est là le tout du vivant,
Encor qu'il ne soit que de boue.
Mais voici l'heure vespérale
Basculant déjà dans la nuit.
Retirons-nous sans plus de bruit
En suivant la courbe orbitale. 


Dernière édition par Emibaal le Dim 28 Aoû 2016 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Goebel Jeannie 1946-2017
Modérateur
Modérateur
Goebel Jeannie 1946-2017

Féminin
Nombre de messages : 2108
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 06/03/2015

SOLILOQUE (Acrostiche) Empty
MessageSujet: Re: SOLILOQUE (Acrostiche)   SOLILOQUE (Acrostiche) Icon_minitimeMar 23 Aoû 2016 - 20:21

Bonsoir Emibaal,

Remarquable année en acrostiches, mais j'espère que la prochaine sera un peu plus gaie !

Amitiés
Jeannie.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Goebel Jeannie 1946 - 2017
Revenir en haut Aller en bas
Roger Massé
Modérateur
Modérateur
Roger Massé

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 2724
Age : 89
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 07/08/2006

SOLILOQUE (Acrostiche) Empty
MessageSujet: Re: SOLILOQUE (Acrostiche)   SOLILOQUE (Acrostiche) Icon_minitimeMer 24 Aoû 2016 - 16:24

Superbe exercice dans le cycle du temps... Bravo !

Amicalement.

Roger.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Roger MASSÉ
SOLILOQUE (Acrostiche) Grimoi10
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8998
Age : 68
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

SOLILOQUE (Acrostiche) Empty
MessageSujet: Re: SOLILOQUE (Acrostiche)   SOLILOQUE (Acrostiche) Icon_minitimeMer 24 Aoû 2016 - 17:45

Je vois que mes acrostiches font des émules et c'est tant mieux pour notre poésie !
Sujet construit de manière plus lugubre que le mien mais belle réussite !
Bravo
Acrostiche LES MOIS DE L'ANNÉE

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
SOLILOQUE (Acrostiche) Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Contenu sponsorisé




SOLILOQUE (Acrostiche) Empty
MessageSujet: Re: SOLILOQUE (Acrostiche)   SOLILOQUE (Acrostiche) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
SOLILOQUE (Acrostiche)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques :: Les Acrostiches-
Sauter vers: