Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
Le Deal du moment : -31%
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler ...
Voir le deal
17.99 €

 

 La gêne

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


La gêne Empty
MessageSujet: La gêne   La gêne Icon_minitimeDim 14 Avr 2013 - 8:07

Extrait de mon recueil Portraits d'une espèce animale

À la terrasse, assis, – le beau soleil l’inonde, –
Un jeune couple geint ! À trois places de rang,
Sans nulle gêne, un homme a le souffle écoeurant,
Et son laid bâton blanc est d’humeur vagabonde.
La fumée envahit cet hygiénique endroit
Où leurs baisers ne sont plus si frais et salubres ;
D’ailleurs, dans leurs poumons, arrive cet air froid
Montrant à leur bien-être un temps des plus lugubres.
Ils en font la remarque à ce grand pollueur
Et celui-ci, poli, jette sa cigarette
Dans l’égout qui n’a pas un parfum de fleurette !
Il leur dit : « Jeunes gens, je suis moins un tueur,
Sur la place où vos corps subissent mes tortures,
Que les pots vous narguant quand passent les voitures. »
Revenir en haut Aller en bas
floralline
Grimoirien
Grimoirien
floralline

Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 335
Age : 106
Localisation : Abidjan
Date d'inscription : 08/05/2013

La gêne Empty
MessageSujet: Re: La gêne   La gêne Icon_minitimeVen 10 Mai 2013 - 14:48

Fabuliste sur les humains !

C'est sûrement une oeuvre titanesque à entreprendre....
Une morale "décapante" ..... lol!

Bravo

J'ai beaucoup aimé....

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Ecrire est un acte d'amour, s'il ne l'est pas, il n'est qu'écriture - (Cocteau) -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


La gêne Empty
MessageSujet: Re: La gêne   La gêne Icon_minitimeSam 11 Mai 2013 - 15:24

Merci Floraline,

Souvent, il suffit de regarder attentivement et les
humains nous offrent tous les atouts afin de les décrire...
et je m'observais dans un miroir, cela aide.

Heureux que ce poème t'ait plu.

Amicalement

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La gêne Empty
MessageSujet: Re: La gêne   La gêne Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La gêne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques :: Les Sonnets Réguliers-
Sauter vers: