Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete
Forum poétique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


UN ENDROIT QUI RESPIRE LE BIEN ÉCRIRE ET L'AMITIÉ
 
Vitrine du SiteFaire lire sa poésie sur FacebookAccueilRechercherS'enregistrerComment écrire de la poésie ?Connexion
-57%
Le deal à ne pas rater :
Pyrex Classic Broc – Mesureur en verre avec couvercle 1L
8.49 € 19.55 €
Voir le deal

 

 A cet âge où l'on crève

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
pagnolesque
Grimoirien
Grimoirien
pagnolesque

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 3316
Age : 60
Localisation : Boulogne sur mer
Date d'inscription : 22/08/2012

A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeSam 23 Fév 2013 - 9:26

A cet âge où l'on crève.

Mes jours privés d'un toi, s'effacent dans la nuit
De cet abrutissant silence de ma vie,
Désert de solitude où se meurt toute envie,
Je cultive l'ennui, sans un mot, sans un bruit.

Que s'éteignent les feux du bonheur qui s'enfuit,
Mes yeux se font fontaine et mon âme est aigrie.
Sous la voûte des cieux portant mon regard prie
Même si tout espoir peu à peu se réduit.

L'existence en hiver, lavée de toute essence
Des souvenirs heureux aux jardins de l'enfance
N'a plus rien d'une vie attendant le printemps.

A cet âge ou l'on peine, à cet âge où l'on crève,
Je suis comme perdu, étourdi de tourments
Et j'attends que la mort, un jour enfin m'achève.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

A cet âge où l'on crève Sans_t11
Mon Grimoire



Telle est la vie des hommes.
Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins.(Marcel Pagnol)
Revenir en haut Aller en bas
arnaud30
Plume de Corail
Plume de Corail
arnaud30

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 104
Age : 53
Localisation : saint gilles
Date d'inscription : 23/05/2011

A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeDim 24 Fév 2013 - 13:31

Merci pour partager ce joli sonnet même si l'atmosphère générale et un peu triste. J'ai toutefois deux petites réserves qui concernent l'élision de deux muet à l' hémistiche :
"...fontaine et....." Et encore "...peine, à....". Si mes souvenirs sont bon, mais c'est vraiment pour pinailler, cela ne respecte pas complètement la prosodie du sonnet. Dans le cas contraire je n'ai rien dit. Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeSam 13 Avr 2013 - 15:43

Je vais encore me permettre pour ce splendide sonnet
évoquant la solitude et l'attente de la mort d'émettre
quelques remarques.

Dans le quatrième vers, il est dommage que ennui soit là
car il fait écho aux rimes.

Se font font aine n'est pas très mélodieux mais ce n'est
que mon avis.

Lavé e de toute essence : cet hémistiche a sept pieds.

Dommage pour la répétition de à cet âge même si elle
marque bien une fin.

Le vers suivant a un hiatus à la césure

Cela n'enlève rien à la beauté du poème.

Amicalement

Orbel
Revenir en haut Aller en bas
pagnolesque
Grimoirien
Grimoirien
pagnolesque

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 3316
Age : 60
Localisation : Boulogne sur mer
Date d'inscription : 22/08/2012

A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeSam 13 Avr 2013 - 16:04

A cet âge où l'on crève 3600018960

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

A cet âge où l'on crève Sans_t11
Mon Grimoire



Telle est la vie des hommes.
Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins.(Marcel Pagnol)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeSam 13 Avr 2013 - 16:06

Le problème ne se posera plus
Revenir en haut Aller en bas
pagnolesque
Grimoirien
Grimoirien
pagnolesque

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 3316
Age : 60
Localisation : Boulogne sur mer
Date d'inscription : 22/08/2012

A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeSam 13 Avr 2013 - 18:41

Orbel a écrit:
Le problème ne se posera plus

Désolé, mais il faut savoir lire avec le coeur laissant parfois de côté les yeux. Ce qui compte pour moi c'est la musicalité et les sentiments que je tente de faire passer.
Je connais depuis longtemps déjà les remarques que tu as faites, mais mon texte est bien tel qu'il est pour moi.
Merci de faire attention aussi aux commentaires que tu poses qui sont plus des critiques de prosodie qu'une lecture simple du texte. Certains auteurs n'acceptent pas les remarques directement sous leur texte, il est donc bon de se renseigner avant que de critiquer à tout va.
Nul n'est parfait, de plus je ne me considère pas pour ma part comme poète, mais amoureux de la plume et ce titre me convient parfaitement. Je laisse le titre de poète à celles et ceux qui ont fait leurs preuves dans le passé et dont l'histoire les a hissés à la postérité.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

A cet âge où l'on crève Sans_t11
Mon Grimoire



Telle est la vie des hommes.
Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins.(Marcel Pagnol)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeDim 14 Avr 2013 - 8:37

Bonjour Pagnolesque,

Mais j'ai lu avec le coeur et je l'ai écrit.

Maintenant, si la susceptibilité de certains auteurs ne doit pas être touchée, on doit laisser dire qu'un poème écrit en dix sept vers est une strophe onéguine ou qu'un autre composé en dix vers est un chant royal !

Personnellement, cela ne me dérange pas du tout, bien au contraire, que l'on me montre mes erreurs, cela me permettant de m'améliorer, le critique quand il est négatif, ce qui n'est pas mon cas, étant le meilleur professeur.

Je respecte les auteurs mais aussi les règles du classique.

Je vais encore prendre un exemple mathématique. Quand un professeur demande à un élève de résoudre tel problème et si cet élève a fait une erreur à un moment en notant que deux et deux faisaient cinq, le professeur va lui faire remarquer et lui dire qu'il a faux, l'élève peut-il répondre : Pour moi, le calcul est bon car je le sens comme ça. J'ai calculé avec le coeur.

Nous sommes tous des élèves et chacun peut être le professeur de l'autre, je pense donc qu'il faut laisser son orgueil de côté et reconnaître ses erreurs. Toi, tu le fais mais le sonnet restera imparfait. D'autres ne le feront pas et ils seront toujours certains que leur poésie est parfaite car elle est écrite avec le coeur comme si un puriste écrivait avec autre chose !
Dommage.

Je ne critique pas à tout va, je commente et je signale les erreurs car il est inconcevable que l'on puisse ne pas respecter les règles classiques quand le poème est nommé classique.

Si un jeune lit des poèmes classiques remplis d'erreurs, il va croire que c'est comme cela que l'on doit écrire et c'est malheureux d'amener les débutants sur ce genre de chemin.

Les auteurs devraient plus facilement accepter la critique et corriger, le poème, quand il est classique, serait plus valorisé.

Sur un autre site, les "poètes" n'acceptent même pas que certains leur fassent remarquer leurs fautes d'orthographe, de syntaxe ! Faut-il l'accepter ?

Comment peut-on envoyer un message privé ?

Amicalement

Orbel
Revenir en haut Aller en bas
pagnolesque
Grimoirien
Grimoirien
pagnolesque

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 3316
Age : 60
Localisation : Boulogne sur mer
Date d'inscription : 22/08/2012

A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeDim 14 Avr 2013 - 9:04

Bonjour Orbel,

Je comprends ta démarche là dessus il n'y a pas de problème. Mais bien que nous soyons sur un forum "et" atelier poétique, tu n'empêcheras pas certains auteurs de ne pas apprécier les remarques sur la forme ou le fond.
Nous ne sommes pas les maîtres à bord, et tu ne peux donc pas imposer ton point de vue aussi évident soit-il et tu te dois de respecter le souhait des membres.
Dans nouveaux poèmes chacun peut mettre s'il s'agit de vers libres ou de poésie classique. Dans ce dernier cas, si la métrique et autres difficultés du classique ne sont pas respectées, avant de faire un commentaire sur la forme, il importe d'informer l'auteur par mp de tes remarques... sauf bien entendu, si ce dernier a déjà laissé entendre ou noté expressément qu'il accepte la critique.
Pour les mp c'est très simple, en bas de ton écran tu as : "Profil" "Mp" "En ligne"... tu cliques sur le "Mp" de l'auteur et tu tombes sur la la messagerie de celui-ci, tu n'as plus qu'à lui envoyer ton message.
Pour ce qui est des fautes d'orthographe, nous avons sur ce forum un salon "prison" où l'administration place durant un temps donné les textes où il y a trop de fautes. Si l'auteur apporte les corrections, le texte est replacé là où il était. S'il se refuse à corriger, le texte est supprimé.
Voilà... Je crois que lorsqu'on arrive sur un forum, il est important de prendre connaissance de tous ces petits détails, faute de quoi tu passerais vite pour un donneur de leçons (ce que tu n'es pas j'en suis convaincu), mais il faut laisser aux auteurs le temps de faire ta connaissance avant que de les corriger comme tu le fais.
Bien entendu, ce n'est là que mon avis et si je t'ai fait cette réponse à ton commentaire, c'était juste pour t'alerter sur le ressenti que tu pourrais faire naître.
Poétiquement

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A

A cet âge où l'on crève Sans_t11
Mon Grimoire



Telle est la vie des hommes.
Quelques joies, très vite effacées par d'inoubliables chagrins.(Marcel Pagnol)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeDim 14 Avr 2013 - 11:59

Merci Pagnolesque,

J'ai bien enregistré ce message et je m'y tiendrai.

Cela évitera bien des discussions lesquelles, souvent,
laissent les uns et les autres sur leurs positions.

Amicalement

Orbel
Revenir en haut Aller en bas
floralline
Grimoirien
Grimoirien
floralline

Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 335
Age : 106
Localisation : Abidjan
Date d'inscription : 08/05/2013

A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeVen 10 Mai 2013 - 14:23

Orbel(*)...J'ai adoré tes remarques succintes et claires....éclairantes pour mes écrits suivants...
.
Mais il me semble qu'il y a a une rubrique pour qui veut être corrigé...ou me tromperais-je ?!!!



Je pense qu'effectivement, Pagnolesque a raison...dans cette rubrique laissons s'exprimer les élans ...aux formes spontannées du classique....en toute bonne foi sachant que tout le monde convient..que rien n'est parfait....
....
mais qu'il est des temps où l'émotion fait l'onde de lecture...très belle...même si elle est ici poignante de tristesse...( Bravo Pagnolesque, j'ai aimé cette lecture , émue)




Et j'avoue que les remarques sur la technique....sont claires...mais les remarques sur l'expression des mots, leur redondance....sont à la volonté de la plume qui sent et ressent sa "chose"....et qui laisse le lecteur libre de son ressenti....pour une lecture d'ensemble..

Ces échanges nous permettent de bons repositionnements pour un bénéfice certain au sein de notre communauté...





(*) Rdv en privé....indiscutable et necessaire pour mes écrits.. Rigolo



Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Ecrire est un acte d'amour, s'il ne l'est pas, il n'est qu'écriture - (Cocteau) -
Revenir en haut Aller en bas
Rémi
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Rémi

Masculin
Lion Buffle
Nombre de messages : 15
Age : 35
Localisation : Reims
Date d'inscription : 18/06/2011

A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeMer 11 Déc 2013 - 12:16

Bonjour !

Premièrement je tenais à te féliciter pagnolesque, quant à la mélancolie que tu parviens à véhiculer tout au long de ce poème et bien évidemment en réponse à cela, je te souhaite un chouilla de bonheur.

En revanche une question me taraude et je souhaiterais réagir concernant la remarque de la personne ayant écrit :


Invité a écrit:
Lavé e de toute essence : cet hémistiche a sept pieds.

car je ne compte que six pieds : La/vé(e)/de/tout(e)/es/senc(e)
et après quelques recherches, notamment dans les aides poétiques du forum, sandipoete a écrit 


@sandipoete a écrit:
L’élision est le fait d’ « aspirer » le E muet d’une fin de mot par un son voyelle débutant le mot suivant. Ceci est obligatoire dans 2 cas :
- A la césure.
- N’importe où dans le vers pour les mots se terminant par une autre voyelle + E (« joie, vie, pleurée… » doivent être élidés).

Ainsi que sur wikipedia (certes, moins académique) : 

   Octosyllabes (vers de 8 syllabes) :


« Un singe en veste de brocart
Trotte et gambade devant elle
Qui froisse un mouchoir de dentelle
Dans sa main gantée avec art, » – Cortège- Verlaine, Les fêtes galantes
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Quatrain

Et donc, si quelqu'un pouvait m'éclairer à ce sujet, je lui en serais reconnaissant.

En conclusion, je trouve les remarques constructives et le poème très bien et pour ce qu'il en est du débat concernant le respect des contraintes ou non et bien ... C'est toute une affaire ! Un ami m'a dit un jour qu'il fallait savoir faire les choses correctement avant de choisir d'en faire n'importe quoi. Concernant la poésie, je suis plutôt à penser qu'il faut essayer et éventuellement se planter avant de parvenir à la "perfection" ou du moins à l'idéal propre à chacun ... Écrire un poème sans hiatus, sans écho, respectant la métrique, le sens initial, etc, etc ... C'est marrant mais aliénant si tout n'est assimilé petit à petit néanmoins je pense qu'il faut aussi savoir parfois respecter la volonté de l'auteur.

Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8998
Age : 68
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitimeDim 15 Déc 2013 - 9:38

@Rémi a écrit:
« Un singe en veste de brocart
Trotte et gambade devant elle
Qui froisse un mouchoir de dentelle
Dans sa main gantée avec art, » – Cortège- Verlaine, Les fêtes galantes

Un - sin - ge en - ves-te - de - bro - cart = 8
Tro - tte et - gam - ba - de - de - vant - elle = 8
Qui - froi - sse un - mou - choir - de - den - telle = 8
Dans - sa - main - gan - té - ea - vec - art = 8

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
A cet âge où l'on crève Vieux-10La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/view/sandipoete/home
Contenu sponsorisé




A cet âge où l'on crève Empty
MessageSujet: Re: A cet âge où l'on crève   A cet âge où l'on crève Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
A cet âge où l'on crève
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques :: Les Sonnets Réguliers-
Sauter vers: